P8 Solidaire

Occupation of the University of Saint-Denis
2018 - 2019

On January 30, 2018 at dawn, on the camp of the Canal Saint-Denis, a group of migrants sleeping in tents for a few months, is accompanied by student and volunteer activists, to the University of Vincennes-Saint-Denis. This is the beginning of the occupation of building A of Paris-8 by the exiles and their supporters. Coming from Sudan, Ethiopia, Somalia, Eritrea or Chad, the "inhabitants of P8" are asylum-seekers, newcomers, dublines, dismissed asylum, appeal, minor or homeless refugee status.
I first meet about thirty people who have taken refuge in these plastic art classrooms. Caught up by the increasingly critical situation in Paris and Calais, the exiles will move to more than a hundred occupants in a few months. A large number of students and professors will join this action. To occupy a college also echoes the fight against the ongoing university reform.












Le 30 janvier 2018 à l’aube, sur le campement du canal Saint-Denis, un groupe de migrants dormant dans des tentes depuis quelques mois, est accompagné par des militants étudiants et bénévoles, vers l’université de Vincennes-Saint-Denis. C’est le début de l’occupation du bâtiment A de Paris-8 par les exilés et leurs soutiens.
Originaires du Soudan, d’Éthiopie, de Somalie, d’Érythrée ou du Tchad, les “habitants de P8” sont demandeurs d’asile, primo-arrivants, dublinés, déboutés de l’asile, en recours, mineurs ou réfugiés statutaires sans domicile. Je rencontre d’abord une trentaine de personnes ayant trouvé refuge dans ces salles de classe d’art plastique. Rattrapés par la situation toujours plus critique à Paris et à Calais, les exilés passeront à plus d’une centaine d’occupants en quelques mois. Un grand nombre d’étudiants et de professeurs rejoindront cette action. Occuper une fac fait aussi écho à la lutte contre la réforme universitaire en cours.
P8 Solidaire
Occupation de l’université de Saint-Denis
2018 - 2019

© Rose Lecat - Tous droits réservés